Circulation: s : célébrer la pluralité des regards sur le monde

Comment flirter avec un pipe

Livre d'images mais avant tout livre poétique mettant au service de l'image une pensée, une poésie et un savoir-faire, Florent nous livre à travers ces confidences ce qui l'a poussé à chercher ces lumières si particulières. Je suis né en en vallée du Doubs, sur les contreforts du massif jurassien. Pourquoi ce thème et quel en a été le déclencheur? Quel est votre secret? Comment avez-vous imaginé une unité au sein de ses différents axes et au sein des nombreuses images que vous avez glanées? Il me restait à combler le vide de ses chapitres en travaillant par doubles pages, obtenant ainsi une homogénéité de tons et de rendus de lumière. Si oui, laquelle et racontez-nous son histoire. Je mets tout de même en avant cette image de deux papillons en plan large sur des tiges de succise.

Le blog des éditions Terre d'Images

À découvrir du 6 mars au 2 mai au Centquatre et hors les murs. Depuis sa création en , Circulation s a exposé plus avec artistes alors que plus de visiteurs ont foulé son sol. Prenant le tournant dessiné par la crise robinetterie, évènements en physique et en binaire se succèderont. Chaque année, un focus sur un pays européen élargit les horizons de la prise de examiner. Beatriz Banha, Pedro Freitas Silva, Bruno Silva, et Sofia Yala Rodrigues, quatre photographes émergents de la scène ibérique dévoileront leurs séries et leurs regards sur un sujet particulier.

Le Portugal à l’honneur

PDF Signaler ce document 1Dans l'Allemagne avec la fin des années , l'exposition didactique compte, aux côtés du spectacle, de la radio et des revue illustrés, au nombre des nouveaux grands mass media modernes. Qu'elles chantent les vertus de l'hygiène, de la alimentation, de la presse, des loisirs soit de la construction, ces expositions connaissent alors un essor considérable et bénéficient d'un prestige certain, jusque dans les cercles artistiques et intellectuels. Si elles s'inscrivent dans la tradition des foires ou des expositions universelles du XIXe siècle, et incluent pour la généralité d'importantes sections commerciales, elles se distinguent pourtant de leurs modèles historiques avec un point important: désormais, les expositions cherchent moins à présenter des produits que des idées. Partant, elles tendent à remplacer l'addition de stands séparés, l'alignement de boxes se faisant compétition le long de rues intérieures, avec des ensembles thématiques unitaires, des examiner continus conçus de façon globale avec une seule équipe d'architectes, d'artistes alors de graphistes. Pour eux, la travail dépasse alors de beaucoup la naïf décoration.